Articles

Affichage des articles du 2020

Les sentiers de la photo

Image
Toujours sous l'égide de Vincent Munier, les sentiers de la photo 2020 sont lancés. De juillet à novembre, le Haut-du-Tôt, village le plus haut des Vosges, accueille pour la cinquième année consécutive, une exposition photographique à ciel ouvert : "du poil de la bête".Tout au long d’un sentier de 3 kilomètres, ce sont plus de 100 photographies grand format qui sont proposées aux visiteurs.
Pour cette cinquième édition des Sentiers de la photo, nous avons voulu proposer un regard recentré sur le monde animal, sur des animaux géographiquement plus proches de notre massif vosgien. Renard, blaireau, belette, hermine, lynx, loup et ours vivent depuis toujours à nos cotés et cela leur est souvent fatal. Leurs habitats sont aussi les nôtres : campagnes, prairies, rivières, montagnes, forêts ; cette cohabitation est parfois brutale car notre espèce dominatrice accepte difficilement la concurrence. Les photographies de Neil Villard, Jacques Ioset et Corentin Esmieu ont un point c…

Nat'Images n°62

Image
Nat'Images n°62 est sorti, au programme de la loutre, du messager, du torcol, du martin, de la photo confinée 😋 etc etc. Bref un numéro complet et pour tous les goûts.
Petit plaisir perso, le résultat du 5° concours Lorraine PhotoNature avec une deuxième place dans la catégorie mammifères.

Ours abattu en Ariège

Image
Et ça continue... Depuis le début d'année c'est le deuxième plantigrade retrouvé mort. Après Cachou tué en avril côté Espagnol, le 9 juin un ours a été retrouvé près de la station de Guzet, en Ariège, abattu par balles.  L'ours est une espèce protégée, c'est donc bien sûr un acte illégal... L'Etat devrait d'ailleurs porter plainte, d'après la ministre de la transition écologique...
Infos supplémentaires dans le Monde.

La vènerie sous terre

Image
La vènerie sous terre ou déterrage est une forme de chasse barbare d'un autre temps. Et pourtant c'est toujours d'actualité, chez nous en France. Le principe : les déterreurs insèrent un chien dans un terrier (blaireau ou renard) pour acculer l'animal. Pendant ce temps les déterreurs creusent à l'aide de pioches et pelles en direction des aboiements. Ils retirent ensuite du terrier les animaux avec des pinces métalliques. Si les bêtes ne sont pas mortes, elles sont achevées la plupart du temps à l'arme blanche. One Voice vient de publier une vidéo, attention âme sensible s'abstenir : https://www.jaimelesblaireaux.fr

Instagram

Image
Suivez-moi sur Instagram : https://www.instagram.com/francklesueur/

Renard en Seine-Maritime

Image
850 renards seraient menacés en Seine-Maritime. Ça se passe chez moi, mais c'est quasiment la même chose partout en France. " L’ASPAS, qui vient de faire annuler un arrêté similairedans la Somme, a attaqué l’arrêté du préfet de la Seine-Maritime qui autorisait les tirs de nuit de renards pendant toute l’année 2019, mais nous attendons toujours la date de l’audience… Sans attendre de connaître le résultat, la préfecture du 76 projette derenouveler son arrêté pour 2020 : ce sont jusqu’à 850 renards qui pourraient être abattus ! Par rapport à son arrêté précédent, le préfet a fixé un nombre maximal de renards pouvant être tués et réduit la période d’application des tirs de 12 à 3 mois ; faut-il y voir une conséquence de l’action juridique menée par l’ASPAS ?Quoi qu’il en soit, ce nouvel arrêté n’est pas plus acceptable que l’ancien. Il est en effet toujours adopté pour les mêmes (mauvaises) raisons : le renard serait une menace pour les élevages avicoles, s’attaquerait au gibier…

Nat'Images

Image
Nat'Images n°60.
Un numéro anniversaire : déjà 10 ans... L'équipe a concocté un menu varié : des souvenirs, des anecdotes, des inédits et bien sûr de nouveaux portfolios. Sans oublier une interview de Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd. 
Une lecture indispensable quoi :)

Une pensée à Guy-Michel Cogné...